Paccard aujourd'hui
L'entrée dans le troisième millénaire
Actuellement, la fonderie est dirigée par Philippe, épaulé par son frère Cyril. Les fils de Pierre représentent la 7ème génération de PACCARD : avec eux, l’entreprise est entrée dans le troisième millénaire.
Après le déménagement de l’entreprise à Sevrier (au bord du Lac d'Annecy), en 1989, les deux frères ont relevé de nombreux défis : le carillon de Chambéry (plus grand carillon d'Europe), la Cloche de la Paix (33 tonnes), mais également la création de deux nouvelles entités : Campanuna, seul site mondial de vente en ligne de cloches personnalisées, et Ars Sonora, concept d’urbanisme alliant la musicalité des cloches à la sculpture et au design architectural.

Les nouveaux ateliers permettent de répondre à une demande soutenue. Chaque année, plusieurs centaines de cloches sortent des ateliers, dont 70% pour l'exportation.
Au total, depuis la première cloche de Quintal, plus de 120 000 cloches sont sorties des ateliers de la fonderie PACCARD pour les destinations les plus variées : New York, Tokyo, Montréal, Paris, Douai, Dallas, Washington, Berkeley, les îles Seychelles
De nombreux métiers liés à l'univers de la cloche
Le domaine de compétences est large :

• Fondeur de cloches

• Campaniste ( entretien des clochers, horloges,...)

• Facteur de Carillon

• Fonderie d’Art

• Sculptures Musicales

• Vente en ligne

• Coulées sur sites

"L’originalité de notre entreprise est d’avoir eu, dans son histoire, des ingénieurs qui se sont intéressés, au-delà de la cloche elle-même, à la manière de la faire sonner. Aujourd’hui, PACCARD conçoit ses systèmes de commande pour automatiser le tintement des cloches.» Cyril Paccard, directeur du Bureau d’Etudes
Le stradivarius de la Cloche
Deux siècles d'existence et un palmarès de plus de 120 000 cloches ont permis à la fonderie PACCARD de se hisser au rang de n°1 mondial des cloches de carillon. Une telle renommée n'est pas le fruit du hasard. Elle repose sur trois caractéristiques fondamentales : la qualité du profil, le choix du métal et la précision de l'accordage.
La cloche est un véritable instrument de musique. Mise en vibration, elle fait entendre un son principal - appelé Fondamentale - et des sons secondaires nommés Harmoniques - Hum , Tierce mineure , Quinte et Octave supérieure - parfaitement mesurables.

L'intensité et la variété de ces différents harmoniques constituent le timbre, propre à chaque instrument. La cloche a cependant une particularité : son troisième harmonique est légèrement diminué, ce qui en fait une tierce mineure. C'est cette tierce mineure qui confère à la cloche son timbre si particulier, un peu mélancolique
L'accordage des cloches
Un soin tout particulier est apporté à l'accordage de chacune de nos cloches. Développée par PACCARD dans les années 30, la technique consiste à modifier très légèrement le profil - par enlèvement de matière - afin d'en ajuster parfaitement, et un à un, les cinq harmoniques. Chaque cloche - et chaque harmonique - est accordée au centième de 1/2 ton.

Si des appareils électroniques permettent aujourd'hui de contrôler la justesse du timbre de la cloche, à la fonderie PACCARD, c'est l'oreille et l'oreille seule qui contrôle toute l'opération. Cette parfaite maîtrise du timbre et de la musicalité de la cloche a conduit de prestigieux orchestres, tel que l’Orchestre National de Paris, à choisir PACCARD.