Fabrication d'une cloche en bronze

Un savoir-faire ancestral :

Le moule d'une cloche est fait d'une terre spéciale, très minutieusement préparée.
Il se compose de trois parties distinctes et superposées : le noyau , la fausse cloche et la « carapace » , formées à l'aide d'un outil appelé planche à trousser.   

Pour les cloches de notre catalogue (Campanuna), les Fondeurs évitent l’utilisation de la planche à trousser en utilisant des modèles de cloche en bronze ou en aluminium à partir desquels ils réaliseront le noyau et la « carapace » ou encore appelée chape.


en savoir plus


Décoration : technique de la cire perdue :

Après avoir enduit le modèle de cire, Le Fondeur  réalise la décoration de la cloche à la technique  de la cire perdue.
Les décorations ( frises, effigies, logo, lettres) sont moulées en cire ( cire d’abeille)  et seront donc en relief sur la cloche car faisant entièrement partie de celle-ci.


 Depuis 1796, la Fonderie Paccard a une collection importante de frises et d’effigies mais s’adapte aussi à la demande en reprenant, par la technique de la photogravure ( ou autre procédé) les logotypes ou autres motifs demandés par le client. La Fonderie a créé sa propre police de caractères  (type Georgia) pour  le meilleur rendu possible des inscriptions sur la gamme de cloche Campanuna.


Ensuite le Fondeur appliquera des couches successives  d’une terre très fine , presque liquide que l’on nomme « potée » Puis il continuera la fabrication de la chape avec de la terre glaise, plus épaisse, qui assurera à l’ensemble ( chape) une plus grande solidité.  Pendant l’application des premières couches, il a procédé à la cuisson du moule , opération qui fait fondre les décorations en cire et dont les empreintes resteront en creux à l’envers dans la chape.



Unicité de la cloche :

Entre le noyau en sable et la chape ainsi réalisée et minutieusement calée dans un moule en fer, il reste alors un vide que viendra occuper le métal en fusion lors de la coulée du bronze à près de 1200°C.Une fois le moule de la cloche refroidie, le blindage en métal sera retiré. Puis la carapace et le noyau seront cassés pour dégager la cloche avec ses décorations en relief.

Il restera à nettoyer la cloche, la brosser, vérifier la conformité du rendu des décorations et surtout l'accorder !

l'accordage est une étape crucial car elle permet de faire de la cloche un instrument de musique. (en savoir plus)

A travers ses explications, vous comprendrez pourquoi les cloches sont faites une par une et vous apprécierez que chaque cloche commandée est unique !